La photo fait du bruit, une déflagration dont l'écho se prolonge, et invente paradoxalement l'invisible silence des fêtes, des jeux, des pièces et des jardins.
Bernard Puissesseau
Photos100cibles par Clo..Photos, poésies,citations...

2012-03-31

Hymne à la Beauté

Viens-tu du ciel profond ou sors-tu de l'abîme,
Ô beauté ? Ton regard, infernal et divin,
Verse confusément le bienfait et le crime,
Et l'on peut pour cela te comparer au vin.

Tu contiens dans ton œil le couchant et l'aurore ;
Tu répands des parfums comme un soir orageux ;
Tes baisers sont un philtre et ta bouche une amphore
Qui font le héros lâche et l'enfant courageux.


Sors-tu du gouffre noir ou descends-tu des astres ?
Le destin charmé suit tes jupons comme un chien ;
Tu sèmes au hasard la joie et les désastres,
Et tu gouvernes tout et ne réponds de rien.

De Satan ou de Dieu, qu'importe ?
Ange ou sirène, Qu'importe, si tu rends,
- fée aux yeux de velours,
 Rythme, parfum, lueur, ô mon unique reine ! - L'univers moins hideux et les instants moins lourds ..
Hymne A la beauté , Beaudelaire , Les fleurs du mal .(extraits) Merci a Aude ,mon charmant modèle qui ne vous méprenez pas est un ange véritable...mmmm...parfois un peu demon quand meme..:) Une serie de photos que nous avions fait il y a quelques mois ,et qui font partie des naufragées perdues dans le crash ordinateur... Il y en avait d'autres ,que je préférai ,mais je n'ai pu récupérer que celles -ci sur un site ou je les avais heureusement publiées..pour le souvenir ,et pour envoyer mille douces pensées a la jeune fille en question..:)

2012-03-28

Mesange bleue...


« La voix du Grand Esprit s’entend dans le gazouillement des oiseaux, le clapotis de l’eau,
et la douce respiration des fleurs. »  Gertrude Simmons Bonin

2012-03-25

Permanence de l'ephemere...

« Notre silence est comme un retour à l'origine des choses, à leur vérité. » Delphine de Vigan

Mes chers Aminautes.. Me voila de retour après une longue absence non programmée...je suis desolée de vous avoir si peu donné de mes nouvelles..mais parfois la vie nous rattrape ,puis nous dépasse..il ne reste après qu'a essayer de remonter le fleuve ,comment dire a contre courant serait l'expression la mieux choisie pour dépeindre les mois qui viennent de s’écouler ... J'ai de plus,pour couronner le tout, perdu toutes mes photos ...un an de travail , impossible de récupérer le moindre fichier..pas de sauvegarde bien sur et tout a été emporté..je dois avouer que j'ai mis pas mal de temps pour reprendre le dessus..ça vous paraitra sans doute un peu excessif ,mais j'ai eu la sensation de perdre une petite partie de moi .. Apres ce dernier incident  ,j'ai hésité longtemps avant de remettre ce blog en ligne..j'ai appris la pleine signification du concept le "lacher prise"...parfois les événements et le sens que prennent les choses ne dépendent plus de notre propre volonté..il faut savoir s'abandonner a certains courants et en retirer les leçons que la vie nous enseigne..

« Le bonheur est éphémère, il passe sans s'arrêter, il s'attarde parfois, l'espace d'une illusion, mais rares sont ceux qui savent le retenir, le garder. Il est si fragile, si vulnérable, il suffit de trois fois rien pour l'effrayer, le voir fuir à jamais. »
Fleurette Levesque

Le bonheur s’attache aux plus fragiles aspects, et naît, de préférence, des choses minimes et du vent. »
 Robert Brasillach

« Si l'on devait vivre éternellement, tout deviendrait monotone. C'est l'idée de la mort qui nous talonne. C'est la hantise et le désir de l'homme de laisser une trace indélébile de son éphémère passage sur cette terre qui donnent naissance à l'art. »
 Brassaï

« Nous sommes des univers passagers dans l'univers qui s'éternise. » Régis Jauffret

« Seul l’éphémère dure. » Eugène Ionesco

« Le bonheur est si fragile qu'on risque de le perdre rien qu'en en parlant. »
Jules Lemaître

« Les êtres ont la mobilité et l'éphémère durée des vagues ; seules les choses qui leur ont servi de témoins sont comme la mer et restent immuables. »
 Edouard Estaunié

« L'amour ne se conclut pas comme un marché. L'amour, c'est un oiseau. Imprévisible, fantasque. Fragile aussi, et périssable. Et cet oiseau, pourtant, d'un seul battement d'ailes, allège nos existences de tout le poids de l'absurdité. » Louise Maheux-Forcier